De par ses ramifications économiques et surtout sociales, la retraite est aujourd’hui une composante indissociable de la politique des Etats. C’est au lendemain de la 2e guerre mondiale que le système de retraite en France verra le jour. Bien qu’il soit relativement simple, le régime de retraite reste plutôt opaque pour le grand public. A3S Courtage vous propose une petite mise au point.

Les trois principaux régimes de retraite

Aujourd’hui, le régime de retraite des salariés s’articule autour de trois grandes strates.

  • Le régime de base de la Sécurité Sociale : pour prétendre à une pension complète, vous devrez justifier d’au moins 40 annuités de cotisation, et être âgé de 60 ans au minimum. Pour les personnes nées après 1948, la pension est calculée sur la base des 25 meilleures années de salaire. La durée de cotisation se calque sur l’évolution de l’espérance de vie depuis la loi du 9 novembre 2010. Ainsi, la durée de cotisation pour une retraite à taux plein augmentera d’un trimestre chaque année, pour atteindre 41,5 ans en 2020.
  • Les régimes complémentaires : fédérés par l’ARRCO pour l’ensemble des salariés et par l’AGIRC pour les cadres, ces régimes offrent une retraite complémentaire sans abattement aux retraités de 65 à 67 ans. Il est également possible de bénéficier d’une retraite complémentaire totale à 60 ans à condition de bénéficier d’une retraite de base (Sécurité Sociale) à taux plein.
  • Les régimes facultatifs : pour les salariés qui souhaitent compléter leur rente, des régimes facultatifs sont proposés par certaines entreprises ou professions, sous la configuration de la capitalisation. Concrètement, il s’agit de contrats d’épargne, qui cumulent les cotisations versées.

Le calcul de la pension

Dans le cadre du régime de base, la pension de retraite est calculée sur la base des trois critères suivants :

  • Le salaire annuel moyen (SAM) : la retraite de base à taux plein représente la moitié du salaire annuel moyen, calculé sur la moyenne des 25 meilleures années de salaire brut, plafonnée à 38 616 € en 2016 soit 3 218 € par mois (ce plafond évolue chaque année au 1er janvier). Le salaire perçu est revalorisé pour tenir compte de l’inflation.
  • La durée de la carrière : cette durée est déterminée en trimestres validés. Le nombre de trimestres validés est en fonction de votre salaire tout au long de votre carrière. Si notre salaire est supérieur 150 fois le smic horaire, nous validerons 1 trimestre. Donc pour valider 4 trimestres sur une année, il vous faut cotiser sur au minimum 600 fois le smic horaire. Il suffit de se connecter sur lassuranceretraite.fr pour s’enquérir de son total.
  • La durée d’assurance : c’est la durée minimale à valider avant de pouvoir prétendre à une pension de base à taux plein. Cette durée est actuellement au cœur de la réforme des retraites, et devrait s’allonger progressivement pour tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie.

Les différentes majorations de pension

Le retraité pourra bénéficier d’une majoration de sa pension dans certains cas précis :

  • La majoration de surcote : les assurés qui poursuivent leur activité professionnelle bien qu’ils aient validé suffisamment de semestre pour bénéficier d’une pension à taux plein, ont droit à une majoration de pension à raison de 1,25% par trimestre effectué.
  • La majoration pour enfant : les retraités qui ont 3 enfants bénéficient d’une majoration de 10%.
  • La majoration pour tierce personne : les retraités de moins de 65 ans qui souffrent d’une invalidité de 3e catégorie et qui bénéficient d’une pension anticipée peuvent prétendre à une majoration de 40%.

A3S Courtage vous conseille

Vous souhaitez vous enquérir des différentes solutions pour compléter votre retraite de base ? Nos experts sont à votre disposition. N’hésitez pas à nous contacter.