Il est essentiel, avant tout développement, de préciser que chaque véhicule motorisé, dès lors qu’il est placé, stationné ou utilisé sur la voie publique, se doit d’être assuré. Aucun cas ne fait défaut, qu’il s’agisse d’un deux, trois, ou quatre roues.

A3S Courtage vous explique l’assurance auto

Si les véhicules particuliers peuvent se prêter à différentes configurations d’assurance, deux modèles sont majoritairement plébiscités par les conducteurs : l’assurance dite « au tiers » et la fameuse assurance « tous risques ». Pour éviter le hors piste, A3S Courtage vous explique les modalités de l’assurance auto.

L’assurance « au tiers » : une obligation légale

L’assurance dite « au tiers » est le modèle minimal d’assurance auquel il est possible de souscrire. C’est aussi ce que l’on appelle l’assurance de base. Elle permet entre autre de garantir la prise en charge des frais en cas d’accident en cas de dégâts matériels ou corporels. Cette assurance est obligatoire, et fait office de garantie « responsabilité civile ». Notons qu’elle reste obligatoire dès lors que le véhicule est mis en stationnement sur la voie publique, indépendamment du fait qu’il soit en circulation.

L’assurance « tous risques » : vigilance maximale

Si l’assurance « tous risques » vise une vigilance maximale en couvrant un large spectre de risques, ses modalités différeront selon les compagnies, en fonction de plusieurs critères. En effet, il s’agit de comparer les garanties facultatives, les options dites sur-mesure ou encore les extensions de garantie liées à des usages spécifiques.

L’assurance « tous risques », à contrario de l’assurance « au tiers », permet une prise en charge des frais liés à l’intégrité corporelle de l’assuré ainsi qu’à ses biens. Contrairement à la croyance populaire, l’assurance « tous risques » ne couvre pas tous les risques, comme son nom pourrait le supposer. Bien souvent, la garantie du conducteur est inexistante, ou substantiellement limitée. C’est là que les extensions de garantie entrent en jeu : l’assurance bris-de-glace, de dégâts liés aux conditions climatiques, incendies, vol, dégradation…

Bonus et malus : un système de « mérite »

Pour « récompenser » les conducteurs exemplaires, les compagnies d’assurance prévoient un système de bonus et malus qu’il s’agira de prendre en compte lors du choix de votre assurance auto. Les conducteurs irréprochables bénéficieront donc de réductions, appelées bonus (-5% annuellement). D’un autre côté, les conducteurs impliqués dans des accidents responsables seront soumis à des malus, ou à des augmentations tarifaires.

Le malus fonctionne sur un modèle différent. En effet, en cas d’accident responsable, et, le cas échéant, de circonstances aggravantes, le malus pourra se traduire par une augmentation des frais. Cependant, deux années sans accident responsable permettent de repartir sur une base saine, et retrouver des frais de base.

A3S Courtage vous accompagne

Afin de vous aider à vous y retrouver et à choisir l’assurance automobile qui convient le mieux à vos besoins et attentes, A3S Courtage met concentre toute son expertise pour vous garantir l’offre la plus attractive du marché !